Gestion de la maladie de Lyme

Qu’est-ce que la maladie de Lyme?

Maladie de Lyme

La maladie de Lyme a été décrite pour la première fois en 1977. Elle se transmet par la piqûre d’une tique. Cette tique est connue sous les noms de « tique du chevreuil » ou « tique à pattes noires ». Elle est fréquemment porteuse de nombreuses bactéries, virus, champignons et protozoaires, dont les bactéries Borrelia, Babesia, Bartonella, Rickettsia et Ehrlichia pour n’en nommer que quelques-unes.

Depuis 2011, on observe une forte progression du nombre de cas de maladie de Lyme déclarés aux autorités de santé publique du Québec, en Amérique du Nord et mondialement.

Les tiques transportent souvent un grand nombre d’agents infectieux qui entrainent plusieurs symptômes inflammatoires. Ces agents infectieux agissent d’abord au moment de la piqûre et causent des symptômes initiaux entre la 3ème et le 30ème jour. Les symptômes de la maladie de Lyme peuvent varier d’une personne à l’autre mais la plupart des patients présentent initialement de la fatigue, de la fièvre et des courbatures (comme un syndrome grippal).

Si la maladie n’est pas détectée et traitée rapidement, ces agents infectieux peuvent se disperser dans le sang et entraîner d’autres symptômes, qui surviennent dans les semaines et les mois suivants. La maladie évolue alors vers une phase chronique et parfois persistante, occasionnant des problèmes qui atteignent plusieurs organes ou systèmes du corps humain. Le patient présente alors des symptômes allant de douleurs articulaires, symptômes neurologiques, fatigue, troubles de l’humeur, problèmes cutanés, etc.

Le premier défi est donc de déterminer par l’examen clinique, par questionnaire et par des analyses de laboratoire sophistiquées si vos symptômes sont le résultat de la maladie de Lyme et surtout de cerner quels agents infectieux sont principalement responsables des manifestations que vous présentez. Le second défi est de traiter adéquatement ces infections qui causent des incapacités qui peuvent parfois être importantes.

Il faut savoir que plusieurs patients sont mal diagnostiqués, subissant ainsi des retards dans la prise en charge de leur santé et une aggravation de leur condition. Les protocoles de soins sont complexes. La Société internationale de Lyme et des maladies associées (ILADS) constitue l’une des références d’excellence internationales. C’est précisément cette approche qui guide la prise en charge des patients à la clinique du CMIE, préconisant une intervention multidisciplinaire et intégrant notamment une approche médicale utilisant des agents antibactériens, ainsi que approches complémentaires de médecine fonctionnelle (suppléments nutritionnels, détoxification, et support immunitaire). Cette approche jugée optimale requiert la collaboration de plusieurs professionnels de la santé possédant des champs de pratique complémentaires et ce, pour optimiser votre plan de traitement et viser la guérison ou l’amélioration significative de vos symptômes, tout en respectant les données scientifiques récentes et en constante évolution.